27 avril 2015

Lundi 27 avril 2015

Plus que deux jours à passer ici, je me sentais bien à Séville, j’y serais bien rester quinze jours de plus mais il faut bien de temps en temps retrouver la communauté humaine qui, s’il ne se manifeste pas oublie rapidement ses membres. À tant que faire, je préfère la solitude volontaire à la solitude subie. Le temps ne s’est pas vraiment arrangé et la météo n’annonce rien de bon pour les jours à venir. Le proverbe d’avril est vrai ici, au sud de l’Espagne, comme au nord de la France. Au cours de la journée, le soleil essaiera bien de... [Lire la suite]

14 avril 2015

Mardi 14 avril 2015

Certains s’étonnent de mon insistance à parler de mes piscines, mes marches ou mon vélo mais ce sont les rares moments où le corps existe dans le seul bonheur de vivre, d’être ce qu’il est, un être qui fonctionne au mieux dans le monde et le temps, c’est une réelle jouissance. Il paraît que ce n’est qu’une question d’endorphine. D’accord, je me drogue ainsi naturellement mais, ce qui est sûr, c’est que chaque fois que je sens venir une légère dépression je sais ainsi trouver un remède par mes propres ressources. Il y a aussi l’amour... [Lire la suite]
Posté par balpe à 18:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
13 avril 2015

Lundi 13 avril 2015

Hier, petite déprime, c’était l’anniversaire de Claudette comme Facebook, ce grand cimetière virtuel, le rappelle à tous ses amis. Une cicatrice mal guérie, un membre amputé dont la douleur ne disparaîtra jamais… Lisbonne, Sète, Séville, la Bretagne… autant de prothèses qui n’auront jamais la valeur de la présence réelle. À cela je ne connais qu’un seul remède : fatiguer le corps. Je sais ce que cela peut avoir de mystique car dans de nombreuses religions, la fatigue, la souffrance des corps est un des moyens d’accéder à la... [Lire la suite]
09 avril 2015

Jeudi 9 avril 2015

Depuis les orages de lundi, le temps a changé alternant pluie, petite pluie, soleil timide, fraîcheur. Pour les photographies manque la lumière du soleil. Je m’adapte, j’en profite pour faire un peu de tourisme. Aujourd’hui, vers dix heures, Los Jueves, c’est-à-dire le marché aux puces du jeudi, qui, dans la moitié nord de la vieille ville, assez loin des zones touristiques et introuvable sans plan, occupe la Calle Feria depuis la Calle Castelars jusqu’à La Correduria. Un marché aux puces traditionnel où l’on peut trouver de tout... [Lire la suite]
06 avril 2015

Lundi 6 avril 2015

Ce matin, contrairement à l’habitude que j’avais prise (il suffit de peu de temps pour s’en créer et s’installer ainsi dans une routine rassurante), je n’ai pas été éveillé vers quatre heures du matin par mes voisins rentrant de leur feria, mais à sept heures par un violent orage. Je n’ose imaginer ce qu’auraient été les processions sous les cataractes que le ciel déverse sur la ville. Fut-il y voir un message : suffit de rire, il est temps de se remettre au travail ? Pas vraiment, à neuf heures la pluie s’arrête. Vers dix... [Lire la suite]
Posté par balpe à 19:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,